Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 11:47

 

Actuellement, si on veut écouter des mélodies de Charles Bordes, les possibilités sont réduites.

Il y a le poème de Francis Jammes " La poussière des tamis…"chanté par Philippe Pistole (1992) dans un CD que l'on peut demander à l'Association Francis Jammes.

Il y a la mélodie sur Ô triste, triste était mon âme de Verlaine chantée par Suzanne Danco (1955) sur le CD Suzanne Danco en concert.

Il y a aussi le Colloque sentimental de Verlaine par Susan Bickley (2003) mentionné dans le précédent billet.

Il y a enfin sept (7) poèmes de Verlaine dans le CD consacré précisément aux mélodies sur des poèmes de Verlaine :

Ô triste, triste était mon âme, par Suzanne Danco (1955)

Spleen,

Sur un vieil air,

Epithalame,

Ô mes morts tristements nombreux,

Paysage vert,

Dansons la gigue, par Jean-Paul Fauchécourt (1996).

Ce CD, réédité, se trouve dans les médiathèques (il est à la discothèque de la Bibliothèque municipale de Tours), et il est encore disponible chez votre disquaire favori. Par exemple en ligne (publicité gratuite), voyez Abeille Musique où il vaut 12,09 euros (15,11 euros en magasin) ; il faut ajouter les frais d'expédition de 2,99 euros. Si vous ne voulez entendre que Charles Bordes, vous pouvez télécharger les sept mélodies. Abeille Musique vous mettra sur qobuz.com. Il vous en coûtera 0,99 euro par mélodie, soit 6,93 euros. Des sites américains vous proposent la même chose, pour 0,99 dollar, ce qui revient moins cher en Europe (ce jour, 1 dollar américain = 0,696039535 euros).

Je conseillerais plutôt d'acquérir tout le CD, pour quelques… euros de plus vous aurez dix-huit mélodies (outre Charles Bordes, le CD propose des mélodies par Debussy, Honegger, Tournemire, Fauré et Varèse).

Je n'ai pas trouvé de possibilité d'audition gratuite de ces mélodies, alors que c'est le cas, vous le savez, pour les Douze chansons amoureuses du Pays Basque Français, chantées par Antton Valverde (2007), le seul CD où le nom de Charles Bordes apparaisse clairement.

Mais il est possible d'écouter gratuitement des fragments de mélodie. Toujours chez qobuz (mais on trouve la même chose ailleurs), vous aurez une minute par mélodie sans rien débourser. C'est un peu frustrant quand le chant s'arrête brusquement, mais cela vous permettra de vous faire une idée.

La discographie de Charles Bordes est pauvre. Aidez-la à se développer.

Pour terminer, tant pis si nous sommes (apparemment) loin de Verlaine, réécoutez Antton Valverde, surtout Choriñoak kaiolan, (L'oiseau dans la cage), hymne à la liberté, qui avait bouleversé Charles Bordes :

zeren, zeren,
libertatia zuñen eder den !

(Parce que, parce que, 

La liberté est si belle.)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Mikaël 25/07/2011 18:40


J'ai écouté la chanson chorinoak avec grand plaisir. En surfant j'ai trouvé sur musicMe la Suite Basque qui la reprend. Pourquoi vous n'en parlez pas ?
Continuez.

Mikaël