Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 11:43

Dans le Madrigal à la musique, mélodie chorale de Charles Bordes créée le 15 février 1896, on lit ces vers de Shakespeare traduits par Maurice Bouchor :  

 

Tu fais cela, musique ! Et ta puissance est telle

Que la peine du cœur, oui, la peine mortelle

Meurt ou s'endort lorsqu'il te plaît.

 

Shakespeare avait écrit (mais c'était peut-être John Fletcher, ça se discute) dans Henry VIII (acte III, scène 1) pour la fin de son poème à Orphée :

 

In sweet music is such art:

Killing care and grief of heart

Fall asleep, or, hearing, die.

 

Il me plaît de commencer ainsi ce blog.

Partager cet article
Repost0

commentaires